www.snuipp.fr

SNUipp & FSU 86

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : METIER - ECOLE  / Organisation de la semaine scolaire et temps de travail 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2008

Mise en place des deux heures d’aide personnalisées

Réunion avec l’IA le 5 septembre 2008
Réunion avec l’Inspection Académique concernant la mise en place des deux heures d’aide personnalisées.

Réunion avec l’Inspection Académique concernant la mise en place des deux heures d’aide personnalisées. Outre des situations particulières de nombreuses questions se posent de façon générale pour toutes les écoles

.Le rythme scolaire de 4 jours ou 4 jours et demi : beaucoup d’interrogations demeurent . Beaucoup ne comprennent pas le refus d’un calendrier ou d’un autre : Cela manque souvent de cohérence.

Concernant le calendrier à 4 jours et demi, moins perturbant pour les enfants, il est expérimental mais cela ne veut pas dire qu’il ne sera pas reconduit l’an prochain. Nous avons demandé que quoiqu’il en soit nous ayons des informations bien avant le mois de mai sur ces questions de calendrier. Certaines communautés éducatives pourraient souhaiter revenir sur leur calendrier, soit pour revenir à un calendrier moins coûteux, soit pour s’harmoniser avec d’autres écoles.

. L’accompagnement des élèves : Toutes les écoles ayant choisi la fin de journée se posent la question (que nous avions posée en juin) sur l’accompagnement des élèves en terme de sécurité et de dépassement d’heures : est ce que l’on emmène tous ses élèves à la grille ? laisse-t-on dans la classe ceux qui restent à l’aide ? ou bien ceux-ci font ils l’aller-retour ? et comment est comptabilisé ce temps d’accompagnement qui oblige à dépasser les horaires. Pour une aide prévue de 16H à 16H30, elle ne peut avoir lieu que de 16H10 à 16H40. Qui est responsable des élèves ?

L’inspection renvoie la question au ministère car elle se pose dans de nombreux départements. Souhaitons obtenir réponse avant la fin du mois.

.Les personnels. : Les PE2 en stages filés ne font pas d’Aide Personnalisée : par qui et comment sera-t-elle assurée ? Que font les brigadiers, les ziliens ? Quelle organisation pour les personnes en postes fractionnés sur plusieurs écoles, plusieurs rythmes ? Comment les collègues à temps partiels peuvent ils prétendre récupérer leur temps ? Les personnels de RASED viendront en appui de l’aide personnalisée en lien avec les équipes et avec les IEN qui harmoniseront leur travail. Pour les collègues des RASED, un tel flou, rend difficile leurs interventions.

Des réponses dans les jours qui viennent. .Temps de préparation :.Les 60 heures dans le texte ministériel comprennent le temps d’intervention et le temps de préparation : nous avons demandé s’il y avait un cadrage : par exemple doit on prendre 10% du temps ? pas de cadrage, confiance est faite aux équipes et le temps est relatif à la configuration de l’école sachant que le maximum des 60 heures revient à l’élève.

- Organisation des 2 heures. : Nous avons obtenu de l’IENA que toute liberté soit laissée aux équipes d’écoles pour placer et organiser au mieux l’aide personnalisée (en accord avec les municipalités), dans la limite ou cela n’avait pas d’incidences sur les transports scolaires. Cela peut donner lieu à 3 x 40 mn ou à des placements diférents dans la journée.

- .Autorisation des parents :.

Le SNuipp. a demandé, si, afin d’éviter une discrimination, nous pouvions demander à l’ensemble des familles une autorisation de principe pour que leur enfant au cours de l’année puisse bénéficier de ces deux heures. A priori l’Inspection en serait d’accord.

Cela permet, évidemment, de ne pas discriminer un groupe particulier d’enfants qui seraient les punis des "2 heures". Cela permettrait de remédier au cours de l’année à des difficultés de certains élèves. Cela renforcerait l’idée que cette aide ne s’adresse pas seulement aux enfants en grande difficulté (qui ont besoin d’une aide plus large dont celle du RASED) mais à l’ensemble de la classe partant du fait que chaque enfant au cours de son année scolaire peut-être potentiellement en difficulté .

.Présence/absences :. l’Inspection fournira un feuillet type pour l’aide personnalisée qui permettra de noter les présences et les absences. Une fois l’autorisation obtenue des parents, ces 2 heures deviennent obligatoires et l’enfant est soumis aux mêmes règles que pendant le temps classe.

.D’autres questions plus spécifiques se posent selon les secteurs.

- En ZEP, les collègues s’interrogent sur l’articulation avec l’accompagnement éducatif Une réflexion de fond s’engage entre l’administration et la municipalité pour définir les modalités d’organisation dès la semaine prochaine. Là encore pas de temps à perdre pour permettre aux équipes de s’y retrouver
- En milieu rural , les contraintes de transport contraignent les équipes à instaurer l’aide personnalisée sur la pause méridienne . Or, certaines écoles ne disposent que de la pause légale de 75mn, il n’est donc pas question de l’amputer de 30 mn pour faire l’aide. Cela serait contre productif bien évidemment.Des négociations se font avec les transporteurs mais d’évidence toutes le situations ne seront pas revues.

.Nous soutiendrons tous les collègues, qui ne manquant pas de bon sens, n’instaureront pas des horaires contraires à l’enfant. Il va de soi ce que ce qui prévaut c’est l’intérêt de l’élève et non pas de caser coûte que coûte ces fameuses 2 heures. Nous ne sommes pas responsables du manque de réflexion sur les difficultés de la mise en place..

.Concernant l’aide sur la pause méridienne , elle présente des inconvénients pour ceux qui voient leur pause s’allonger de 30mn. les conditions d’accueil des élèves sont discutables : sans réflexion, sans personnel compétent, sans mise en place d’activités, sans lieu où s’abriter..., cette pause allongée pourrait bien donner lieu à des agitations et des accidents. Ces mêmes inconvénients se retrouvent aussi pour les enfants libérés dès 16H et qui sont rassemblés dans la cour en attendant un transport ou le début de la garderie.

.Même si sur notre demande, l’administration fait l’effort de nous rencontrer et tente de résoudre avec nous un certain nombre de problèmes, force est de constater que beaucoup de questions restent en suspens. Le "débrouillez vous" de Darcos adressé aux maires est valable pour notre hiérarchie et pour nous tous.

.Pendant que l’on tente d’organiser le moins mal ce dispositif dont nous discutons le bien-fondé, on n’aborde pas les questions de fond de la transformation de l’école et d’une meilleure qualité du service public.

On fait aussi fi des travaux de nombreux chercheurs en chronobiologie, comme ceux de .

François Testu

un des meilleurs spécialistes français : "C’est un euphémisme que de dire que ce ministère n’accorde guère d’intérêt aux travaux sur les rythmes scolaires. Des raisons à la fois économiques et politiques priment sur la prise en compte réelle du développement des enfants.L’urgence était d’améliorer les rythmes les plus importants qui sont ceux de la journée. Et ensuite ceux de l’année."

P.-S. .Rappel : Le SNUipp, après avoir consulté la profession, n’a pas signé le relevé de conclusion de cette nouvelle organisation hebdomadaire avec la mise en place des 60H qui conduit à remplacer 2h d’enseignement par 2h de garderie pour une majorité d’élèves et ce avec un programme en rien allégé. .

 

20 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 86, 16 Avenue du Parc d’Artillerie 86034 Poitiers

Tel : 05 49 01 36 71 Fax : 05 49 01 68 22

Email : snu86@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp & FSU 86 , tous droits réservés.