www.snuipp.fr

SNUipp & FSU 86

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : METIER - ECOLE  / Dossier Evaluations 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
janvier 2009

Evaluations CM2 - Proposition de Lettres à l’IEN et aux parents

SNUipp86

EVALUATION CM2 : Continuons de faire sérieusement notre travail de pédagogue et ne donnons pas au gouvernement l’occasion de communiquer sur un état des lieux d’échec de l’école.

Jeudi soir, à la conférence pédagogique de la circonscription de Poitiers Sud Vienne, et avec le renfort de collègues de la maternelle et du cycle 2, de nombreux collègues du cycle 3 ont pris la décision de ne pas faire passer les évaluations. D’autres aussi se font connaître.

Ce soir, nous ferons un état des écoles qui nous ferons connaître leur position , quelqu’elle soit : donc par retour de mel, indiquez nous ce que vous comptez faire.

Parce qu’il n’est pas question de laisser les collègues en charge des classes de CM2 seul(e)s face à l’administration et pour vous aider à la mise en oeuvre de ces consignes syndicales, nous mettons à votre disposition :

*

une proposition de lettre à votre IEN s’appuyant sur l’argumentation du SNU, et informant que vous suivez la consigne syndicale

*

une proposition de lettre aux parents de CM2 pour leur expliquer votre démarche

à M.l’IEN de ....................................................

La passation d’évaluations ayant pour objectif de dresser un bilan sommatif mesurant les acquis des élèves de CM2 sur les nouveaux programmes en français et en mathématiques, au mois de janvier, est une incohérence pédagogique, alors même que beaucoup des situations proposées correspondant à des compétences devant être acquises en fin de cycle 3, n’auront donc pas encore été abordées.

Ces évaluations n’ont fait l’objet d’aucun étalonnage qui aurait permis de retirer les items les moins pertinents. Ces évaluations vont mettre inutilement les enfants en difficultés.

Le codage binaire imposé ne correspond en rien aux pratiques usuelles dans les classes et ne prend pas en compte les réussites partielles, et risque de mettre en situation d’échec un nombre important d’élèves alors même qu’ils sortent, dans une large majorité, d’une évaluation de fin de période prenant en compte leurs réussites.

Ces évaluations présentées comme un « instrument de pilotage du système éducatif » et au cours desquelles seront identifiés les élèves « en difficulté » (moins de 33% de réussite aux items) n’ont pour objectif que de conforter le bien-fondé des dispositifs d’aide individualisée (stage de remise à niveau, aide personnalisée).

Evaluer les élèves sur le programme annuel au mois de janvier et recevoir peut être une prime de 400 € à cet effet, alors même que l’évaluation des apprentissages fait partie de nos missions, constituent des atteintes au professionnalisme, à la liberté pédagogique et à la déontologie des enseignants.

La diffusion des résultats des évaluations fait peser une menace lourde sur le système éducatif, en instaurant un outil de mesure des résultats qui va permettre une concurrence entre les écoles.

Le « pilotage du système par les résultats » ne laisse rien envisager de positif sur les conditions futures d’exercice du métier d’enseignant.

C’est pour l’ensemble de ces raisons que le conseil des maîtres (l’ensemble des enseignants et les maîtres des RASED) des écoles élémentaire et maternelle de l’école de .................................................................................., suivra la consigne syndicale du SNUipp et ne confrontera pas les élèves à ces évaluations.

Proposition de lettre aux parents

Madame, Monsieur,

Avec cette lettre, nous souhaitons vous donner des informations sur l’évaluation des élèves de CM2 qui doit être passée par les élèves dans la semaine du 19 au 23 janvier.

Le ministre de l’Education Nationale a annoncé que cette évaluation, qui remplace celle effectuée en début de classe de 6e, était destinée à mesurer les acquis des élèves en évaluant, en janvier, toutes les compétences devant être acquises en CM2, afin de disposer d’un « instrument de pilotage » du système éducatif.

Nous sommes favorables à des évaluations, que nous pratiquons régulièrement tout au long de la scolarité de vos enfants, évaluations qui visent à les faire progresser et qui aident à la communication avec les parents.

Nous tenons à vous faire part de notre très grande inquiétude vis-à-vis du dispositif prévu et du contenu des épreuves.

En effet, comment évaluer sérieusement la maîtrise de certaines compétences qui n’ont pas été étudiées ou revues au mois de janvier ? Comme par exemple, la maîtrise des fractions, des calculs d’aires ou du plus-que-parfait.

De plus, pourquoi évaluer en milieu de CM2 des compétences qui ne sont pas considérées comme exigibles en 6e ? D’autre part, le mode de correction retenu (1 : réussite ; 0 : échec) conduit à ne pas prendre en compte les réussites partielles : un élève qui répond correctement à 8 questions sur dix dans un exercice sera considéré en échec complet comme celui qui ne produit aucun résultat exact.

Les évaluations ne doivent pas mettre l’enfant en échec mais tout au contraire lui permettre de mesurer ses progrès. C’est un non-sens pédagogique que de proposer des évaluations qui portent sur des notions que les enfants n’ont pas vues.

S’agit-il de prouver que « les résultats de l’école primaire ne cessent de se dégrader » ?

Enfin nous n’avons aucune garantie sur la publication des résultats de ces évaluations, mais nous savons qu’il est prévu une mise en concurrence entre écoles dont les conséquences seraient défavorables à l’ensemble des élèves. Comment interpréter des résultats, école par école, quand on connaît la multiplicité des facteurs à analyser : le quotidien des enfants, le rôle des enseignants, les activités péri-scolaires, les situations sociales, la spécificité de l’école …

Après une longue réflexion menée au sein de l’équipe d’école, nous avons décidé d’un commun accord de ne pas imposer à nos élèves le passage de ces évaluations CM 2. Cela ne nous empêchera pas de produire nos évaluations relatives aux acquisitions attendues en fin de primaire et de vous en rendre compte comme à l’accoutumée.

Au delà de ce courrier, nous vous inviterons très prochainement à une réunion d’information afin de vous faire partager les raisons de la décision que nous avons prise, en toute connaissance de cause.

Lettre IEN + Parents

 

20 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 86, 16 Avenue du Parc d’Artillerie 86034 Poitiers

Tel : 05 49 01 36 71 Fax : 05 49 01 68 22

Email : snu86@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp & FSU 86 , tous droits réservés.