www.snuipp.fr

SNUipp & FSU 86

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : METIER - ECOLE  / Dossier Evaluations 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 février 2013

Réduction des inégalités : la France mauvaise élève de l’OCDE

Selon le dernier Focus PISA consacré à la corrélation entre équité sociale et performance du système, si certains pays réduisent les inégalités tout en améliorant leurs résultats, le système français reste inégalitaire et élitiste.

« Certains pays et économies ont prouvé qu’il est possible de progresser vers plus d’équité tout en améliorant la performance globale, et dans un délai relativement court ». L’OCDE vient de publié un focus sur l’enquête PISA, consacré à la corrélation entre inégalités sociales à l’école et performance du système éducatif. Selon l’analyse comparative des résultats entre PISA 2000 et PISA 2009, un certain nombre de pays arrivent à réduire les écarts de réussite entre enfants de familles défavorisées et enfants de familles favorisées tout en améliorant de manière significative la performance globale de leur système éducatif. Parmi ces pays, le Canada, la Finlande, la Norvège, Hong Kong ou encore la Corée.

 Les politiques éducatives peuvent faire la différence

Les résultats de PISA montrent toutefois qu’aucun pays « n’est parvenu à créer un système d’éducation totalement équitable ». En effet, les enfants des familles défavorisées ont, dans les pays de l’OCDE, deux fois plus de risques que ceux des milieux favorisés d’avoir de faibles résultats en lecture. Mais, souligne l’enquête «  le fait que le degré de corrélation entre milieu socio-économique et rendement de l’apprentissage varie selon les pays et les économies montre que l’origine sociale n’est pas une fatalité et que les politiques et les pratiques peuvent faire la différence ».

 La France inégalitaire et élitiste

Ainsi, nombre de pays tels l’Azerbaïdjan, l’Indonésie, la Jordanie, Macao ou la Serbie présentent des niveaux d’équité élevés, tout en obtenant des résultats inférieurs à la moyenne de l’OCDE en compréhension de l’écrit. Équité n’est donc pas forcément synonyme de performance. Quant à la France, avec une écart de 110 points entre enfants des milieux populaires et enfants des milieux aisés, elle se classe sur la plan de l’équité bien loin de la moyenne de l’OCDE pour laquelle l’écart est de 88 points. En revanche, sur le plan de la performance, elle se place à un niveau supérieur à celui de la moyenne des pays de l’Organisation. Le système hexagonal reste non seulement inégalitaire, mais aussi élitiste. Un constat qui constitue aussi un vrai et grand défi pour la rue de Grenelle, en ces temps de refondation et de priorité affichée à l’école primaire...

Télécharger :
- PISA à la loupe

 

10000 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 86, 16 Avenue du Parc d’Artillerie 86034 Poitiers

Tel : 05 49 01 36 71 Fax : 05 49 01 68 22

Email : snu86@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp & FSU 86 , tous droits réservés.