www.snuipp.fr

SNUipp & FSU 86

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : LA FORMATION   / FORMATION 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
22 mai 2015

Groupe travail Formation du 18/05 : m@gistère, PES, formation continue...

 Compte rendu du groupe de travail de formation du 18 Mai 2015

Pour le SNUipp-FSU la formation continue est un sujet important : elle ne peut se résumer aux 18h d’animations pédagogiques et aux stages institutionnels.

On ne peut refonder l’école sans avoir une formation continue de qualité : continuité formation initiale et continue, adaptation de l’offre et ​d​es besoins​,​ lien avec la recherche, DIF, mobilité de carrière, développement des stages écoles​ ....​ avec une augmentation du vivier de formateurs et le retour des brigadiers formation. Rapide compte rendu du groupe de travail

 1. M@gistère :

L’administration réaffirme le rôle central de M@gistère, comme outil mais aussi comme piste prioritaire pour la formation.

Dans le parcours M@gistere prévu pour 2015/2016, les collègues au sein des circonscriptions pourront choisir à chaque fois entre deux ou trois types de parcours dont un transversal à tous les cycles. Entre autre au cycle 2, le parcours "enseignement d’une Langue Vivante Étrangère" nous interroge : nous demandons à voir comment quelques heures devant notre ordi ​nateur​ pourraient nous permettre de résoudre les problèmes didactiques, pédagogiques liés à cet enseignement.

Le SNUipp-FSU 86 a rappelé que
- M@gistère ne peut pas être l’alpha et l’oméga de la formation : les collègues devant leur ordinateur ne se sentent pas "stagiaires" et trouvent que si les échanges au cours de la seconde partie présentielle peuvent être riches, surtout quand ils se sont déroulés en ateliers, ils restent trop limités au regard du faible volume de "formation". Ils veulent une formation longue, en présentiel, tournée vers la mutualisation, le travail en équipe, la gestion de la classe, l’analyse des pratiques, le croisement avec la recherche ...
- Magistère nécessite un outil professionnel. Le SNUipp-FSU revendique une prime d’équipement professionnel (1500€ tous les 5 ans) car si un outil est obligatoire, l’employeur doit d’​une manière ou d’une autre nous le procurer.

 2. La formation initiale :

56 stagiaires PES-M2 ont été accueillis cette année. 60 stagiaires environ, hors renouvellement, sont prévus en 2015-2016​, mais ce nombre pourrait augmenter (l’IA 79 annonce 30 recrutements supplémentaires par liste complémentaire).

Les M2 seront en poste classe, comme cette année, en binôme, en complément de temps partiel ou en complément de service (décharges) avec des enseignants "ordinaires" ou PEMF.

Le retour est pourtant fort mitigé, aucune solution ne semble la "bonne formule", toutes ayant ses propres inconvénients. Les M2 sont considérés sous l’angle de l’emploi et non de la formation. De fait, leur année de M2 est lourde, et les conditions pour mener bien la classe ne sont pas réunies. Du point de vue des collègues et particulièrement des directeurs​ qui​ sont très sollicités pour permettre aux jeunes enseignants de s’adapter à l’école, d’en comprendre le fonctionnement, et pour les aider pédagogiquement sans reconnaissance aucune.

Nous demandons qu’une réflexion soit menée sur la transmission entre pairs engendrant du temps libéré entre enseignants volontaires expérimentés et jeunes enseignants.

​​Le travail en équipe doit être inscrit dans la formation : ça ne se décrète pas​ ​​ !​ L’ESPE qui n’a pas pu tenir ses engagements sur le temps institutionnalisé pour les concertations, a promis de libérer 2h en début de mercredi après midi pour que les M2 travaillent ensemble en y étant accompagnés au moins jusqu’​​​aux vacances d’automne.​ Tuteur et référent devraient aussi se rencontrer. Le SNuipp-FSU 86 a demandé que l’ensemble des mercredis après-midis soit libéré pour les stagiaires ainsi que les vacances.

Suite aux demandes du SNUipp, l’institution va travailler à mettre en place une formation adaptée aux besoins des stagiaires qui seront renouvelés et va travailler à renforcer la formation initiale T1 des PES "exceptionnels 2014" (les ex C2). Concernant ces derniers, le SNUipp6FSU a demandé un minima de 2 semaines, l’IENA a lui parlé de 2 jours....

Nous réclamons un tiers temps en classe maximum par semaine et des stages massés pour les PES. Parce qu’il faut privilégier la formation et non pas utiliser les stagiaires pour combler les manques des personnels.

 3. Plan de formation continue départemental 2015/2016

De grandes orientations comme autant de promesses :

- Accompagner les parcours professionnels et les évolutions de carrière : Formation initiale et continue des directeurs / Formation spécifique des enseignants spécialisés / Préparation au CAFIPEMF / Formation des professeurs stagiaires / Formation des maitres d’accueil temporaires.
- Développer un vivier de personnes ressources
- Accompagner les nouveaux programmes, travailler l’inter-cycle dont le cycle 3, axer autour des valeurs de la ​​épublique...

Bref, comme tous les ans, de belles promesses, mais pas de temps de formation arrêté donc tous les doutes sont permis .

 Propositions du SNUipp-FSU pour augmenter la formation dès cette rentrée

Nos demandes :

- Optimiser l’utilisation des journées supplémentaires à effectuer par les collègues à 80% et des "doublettes" sur les mercredis matins pour programmer des stages filés.

- Renforcer les stages " école " : c’est acté ! ​avec une priorité pour les thèmes relatifs au "climat scolaire"

- Des formations spécifiques plus de maîtres que de classes, moins de 3 ans, REP+ qui doivent se faire en équipe

- Des animations pédagogiques de qualité programmées annuellement, ne commençant pas pendant la première période, avec une programmation connue dès le début de l’année, se déroulant sur un temps et des thèmes concertés avec les équipes, sans mercredi après midi obligatoire et croisant la recherche. Nous avons remis notre pétition : continuez de la signer !

​​- ​​ Mettre en place des formations inter-degré autour du nouveau cycle3

- Faciliter le départ sur formations organisées par d’autres organismes (comme l’Université d’Automne du SNUipp)

- Penser à la co-formation : possibilité pour les collègues d’aller observer d’autres classes et libérer des journées de travail pour élaborer des projets avec les collègues du collège.

Le SNUipp​-FSU​ a aussi des propositions sur l’augmentation des congés formation, sur des formations massées sur plusieurs semaines, sur le renforcement du DIF, sur le lien avec la mobilité (VAE, Bilans de compétences etc...)

A l’écoute des propositions du SNUipp, l’IENA, les Formateurs et le directeur de l’ESPE semblent tous attachés à une formation de qualité mais ...sans avoir les moyens de leurs ambitions.

Le SNU​ipp-FSU 86, avec le SNU national, porte à toutes occasions la demande d’une formation continue qui permettrait aux collègues de se mettre à distance par rapport à l’exercice de leur métier.

 Gageons qu’une vraie formation continue permettrait de vivre mieux notre métier en dégageant des temps pour souffler et réfléchir ensemble.

pour le SNUipp-FSU 86, Frédéric Belly, Matthieu Menaut, Francette Popineau​

 

18 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 86, 16 Avenue du Parc d’Artillerie 86034 Poitiers

Tel : 05 49 01 36 71 Fax : 05 49 01 68 22

Email : snu86@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp & FSU 86 , tous droits réservés.