www.snuipp.fr

SNUipp & FSU 86

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : METIER - ECOLE  / Résistance pédagogique 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
20 novembre 2015

Le SNUipp-FSU 86 demande DU TEMPS POUR RÉFLÉCHIR ET TRAVAILLER ENSEMBLE !!!

En cette période d’événements tragiques, le SNUipp-FSU 86 s’est adressé à l’inspection académique de la Vienne pour obtenir du temps pour les équipes. (voir courrier ci-dessous) Suite à des remontées d’écoles sur les difficultés à répondre aux questions et aux comportements des élèves dans la période, auxquelles s’ajoutent les difficultés du quotidien des écoles, le SNUipp demande que l’Éducation nationale opte pour des mesures d’urgence qui évitent aux collègues de se retrouver dans un épuisement professionnel. La ministre a indiqué que les enseignants « doivent être forts devant les élèves ». Faire confiance dans leur professionnalisme, est une bonne chose mais cela nécessite de prendre de la distance, d’en avoir le temps et d’y être accompagné.

Pour réfléchir à des réponses, en terme de pédagogie et de discipline, ajustées et construites de façon collective pour permettre à tous nos élèves d’évoluer dans un cadre clair et rassurant, le SNUipp-FSU 86 demande :

- que les équipes, qui font remonter aux inspecteurs de circonscriptions les difficultés les plus criantes puissent bénéficier d’un temps de réflexion collective, sous forme de stage d’école, un mercredi matin par exemple, avec des personnes ressources comme les conseillers pédagogiques ou les coordinateurs éducation prioritaire.

- que pour toutes les écoles, les temps d’APC soient réservés à une réflexion d’équipe indispensable

L’état d’urgence nécessite que chacun dans son rôle trouve les outils, les moyens propres et les ajustements nécessaires pour préserver le climat des écoles et permettre un travail citoyen indispensable. Il nous semble que l’Education Nationale a un rôle prépondérant et doit, elle aussi rassurer et protéger en donnant les moyens de l’élaboration collective de réponses adaptées.

Faites remonter vos besoins de temps à vos IEN et n’oubliez pas de nous faire une copie de vos envois.

Le courrier du SNUipp-FSU 86 du 18/11/2015

Monsieur le Secrétaire Général

Monsieur l’Inspecteur de l’éducation nationale adjoint à l’inspecteur d’académie,

Suite aux événements tragiques qui se sont produits à Paris ce week-end, certaines équipes de la Vienne, principalement dans celles qui relèvent de l’éducation prioritaire, se retrouvent fragilisées dans les réponses à apporter aux élèves. Des comportements nouveaux sont observables dans comme hors la classe : nouveaux jeux violents, nouvelles provocations, tensions avec des familles... Dans l’urgence, il est difficile pour les collègues d’adapter des réponses, en terme de pédagogie et de discipline, ajustées et construites de façon collective pour permettre à tous nos élèves d’évoluer dans un cadre clair et rassurant. Le quotidien de nos classes ne permet pas aux collègues de trouver un temps long d’échanges, de réflexion et de construction.

La ministre a indiqué que les enseignants « doivent être forts devant les élèves ». Faire confiance dans leur professionnalisme, est une bonne chose mais elle nécessite de prendre de la distance, d’en avoir le temps et d’y être accompagné.

L’inspection académique de la Vienne a déjà montré qu’elle ne laissait pas seuls les enseignants : messages transmis par les IEN et présence sur le terrain, mobilisation des personnels Rased… Et nous remercions l’engagement des équipes élargies.

Le SNUipp-FSU 86 demande :

- que les équipes, dont les inspecteurs de circonscriptions vous feront remonter les difficultés les plus criantes puissent bénéficier d’un temps de réflexion collective, sous forme de stage d’école, un mercredi matin par exemple, avec des personnes ressources comme les conseillers pédagogiques ou les coordinateurs éducation prioritaire.
- pour toutes les écoles, que les temps d’APC soient réservés à une réflexion d’équipe.

L’état d’urgence nécessite que chacun dans son rôle trouve les outils, les moyens propres et les ajustements nécessaires pour préserver le climat des écoles et permettre un travail citoyen indispensable. Il nous semble que l’Education Nationale a un rôle prépondérant et doit, elle aussi rassurer et protéger en donnant les moyens de l’élaboration collective de réponses adaptées.

Veuillez croire, Monsieur le Secrétaire Général et Monsieur l’Inspecteur de l’éducation nationale, en notre profond attachement au service public d’éducation.

Matthieu MENAUT, secrétaire départemental du SNUipp-FSU 86

 

10000 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 86, 16 Avenue du Parc d’Artillerie 86034 Poitiers

Tel : 05 49 01 36 71 Fax : 05 49 01 68 22

Email : snu86@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp & FSU 86 , tous droits réservés.