www.snuipp.fr

SNUipp & FSU 86

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : LES PERSONNELS  / Personnels en "situation de fragilité" 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 novembre 2016

Compte-rendu du groupe de travail « enseignants en difficulté » du 3 novembre 2016

Le SNUipp-FSU 86 a rappelé :
- les difficultés que les collègues rencontrent au quotidien dans leur classe et de plus en plus au sujet des élèves avec des troubles de comportement.
- qu’enseigner est un travail exigeant sur le plan de l’engagement personnel, tant en termes de disponibilité que d’un point de vue psychologique et physique. Ce phénomène s’est amplifié avec l’allongement de la durée de la carrière.
- que la suppression des mercredis libérés a engendré de nouvelles difficultés : manque de temps pour parler de pédagogie (on fait dans l’urgence), échanger entre pair, réunions le soir ou entre midi et 2 qui ne favorisent pas les échanges et qui ajoutent de la fatigue.
- que la suppression de la formation continue et l’état de la formation initiale avec bcp de PES en difficulté (démission, congé longs….) s’ajoutent aux difficultés précédentes.

Le SNUipp/FSU86 a aussi rappelé que certains documents existaient sur le département (plaquette, réseau PASS, numéro de téléphone avec accueil anonyme…) et qui restent souvent inconnus des collègues. Le SNUipp-FSU a demandé donc à ce qu’ils soient réactualisés et diffusés dans les écoles.

Suite à la proposition du SNUIpp-FSU, l’IA adjoint a proposé un groupe de travail commun pour réactualiser ces documents.

Bien que des efforts aient été faits quant au suivi des collègues en difficulté, le SNUipp redemande :
- le maintien des brigades réservées dans le cadre du Mouvement pour permettre aux enseignant-e-s en difficulté de pouvoir souffler une année
- la création d’un poste particulier d’un conseiller pédagogique dédié à une mission de médiation, de remédiation, qui assurerait le suivi des collègues rencontrant des difficultés
- la définition d’un protocole d’urgence à suivre dans les situations délicates

Le SNUipp-FSU a alerté sur la création de certaines structures (ULIS) qui peuvent aussi générer des difficultés auprès des enseignants, par manque de coordination et d’anticipation (absence de service de soin etc.). L’IA a proposé en CTSD de préserver certains postes en termes d’effectifs pour faciliter ces ouvertures compliquées.

L’IENA adjoint nous a présenté différents leviers possibles dans le département :
- Communication : les MAT ont été sollicités pour mettre les stagiaires M1 en situation pratique lors de leur stage (présence lors de la rencontre avec les parents).
- Un module « gestion de conflits » pourrait être envisagé au niveau de l’ESPE, M FEVIN, directeur de l’ESPE a été contacté dans ce sens. De plus, un volet « gestion de conflit » sera aménagé l’année prochaine dans la formation de directeurs.
- Pour répondre à notre demande, l’IA souhaiterait organiser « un pôle ressource » composé d’IEN, de CPC, de PEMF et de directeurs pour ne pas laisser les collègues seuls dans les classes face à leurs difficultés avec certains élèves présentant des troubles du comportement. Le but de ce pôle ne serait pas d’externaliser la difficulté mais d’aider à une réflexion collective pour trouver des solutions. Le SNUipp-FSU déplore parfois le délai d’intervention, notamment de la hiérarchie, ce qu’a reconnu l’IENA.

Le SNUipp a souligné que ce pôle va rajouter du travail à des personnels qui ont déjà de nombreuses missions. Nous aurions souhaité une création spécifique de poste qui permettrait à un collègue en difficulté de ne pas se sentir jugé par sa hiérarchie ou certains membres de son équipe de circonscription.

CHSCT : L’IENA souhaiterait aussi qu’une information soit renvoyée dans les écoles concernant le rôle du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) afin que les collègues puissent s’en saisir en cas de besoin. En accord avec le SNUipp, il reconnait qu’un effort de communication et d’informations doit être fait en direction des personnels.

GAPA - groupe d’accompagnement professionnel académique : Le SNUipp-FSU a fait remonter les nombreux appels des collègues qui attendent la reprise des aides et a demandé les raisons de ce dysfonctionnement. L’administration n’a pas pour le moment d’informations complémentaires. Nous écrivons à la Rectrice dès aujourd’hui pour faire reprendre cette aide.

pour le SNUipp-FSU 86, Stéphanie Barrau , Marieke Brebion, William Faugeroux, Fabienne Laîné, Matthieu Menaut

 

6 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 86, 16 Avenue du Parc d’Artillerie 86034 Poitiers

Tel : 05 49 01 36 71 Fax : 05 49 01 68 22

Email : snu86@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp & FSU 86 , tous droits réservés.