www.snuipp.fr

SNUipp & FSU 86

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : LA FORMATION   / FORMATION 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 novembre 2016

Mercredis après midis de solidarité : le SNUipp-FSU 86 a rencontré l’IA

JPEG - 22.4 ko
M. Claverie IA de la Vienne

Le SNUipp-FSU 86 avait écrit à l’IA pour dénoncer l’utilisation des demi-journées de solidarité pour une formation inter-degrés sur l’évaluation des élèves (cycle 3 et 4 )sur des mercredis après-midis en novembre (lien). Des temps similaires sont prévus en période 3 pour les cycles 1 et 2. En réponse, l’IA a souhaité nous rencontrer ce jeudi soir, en présence de l’IENA, pour exposer sa position :

-  le SNUipp-FSU 86 conteste la raison de cette réunion car l’arrêté du 4 novembre 2005 définissant la journée de solidarité indique que celle-ci " est consacrée hors temps scolaire à la concertation sur le projet d’école " . La réponse de l’IA est que l’évaluation des élèves est au cœur du projet d’école et donc que cela colle avec le texte ... Le SNUipp-FSU 86 a dénoncé cette duperie car avec cette façon de penser, tout peut rentrer dans le cadre du projet d’école et il n’y a plus de distinctions avec les animations pédas : les programmes, le périscolaire, les jeux mathématiques ... L’IA s’appuie sur le code de l’éducation régissant les projets d’école qui indique que celui-ci "détermine également les modalités d’évaluation des résultats atteints."
- le SNUipp-FSU 86 conteste le fait que cela ne soit pas de la concertation comme l’arrêté le précise mais de la formation. L’IA nous a répondu que dans son courrier il a fait attention de marquer, en gras, que c’est un moment de "concertation" pour respecter l’arrêté. Le SNUipp-FSU 86 a contesté ce deuxième abus de langage et lui a rappelé que l’objet du mail reçu par les écoles était " Formation évaluation et LSUN " ... L’IA a rejeté la faute sur les circonscriptions qui sont responsables de l’ "objet" du mail et a aussi précisé que sur les 3 h prévues, la moitié était de la concertation en grand groupe ( un ou deux intervenants face à un amphi ... cela s’appelle une animation péda pour le SNUipp 86 et pas une concertation) et l’autre de la concertation en ateliers réduits...
-  le SNUipp-FSU 86 a contesté le choix de la date qui selon l’arrêté " est déterminée dans le premier degré par l’inspecteur de l’éducation nationale après consultation du conseil des maîtres ... " L’IA a indiqué que l’impératif d’une date commune pour cette " concertation " rendait obsolète une consultation et selon les instructions qu’il avait, les dates des demi-journées de solidarité avaient pour seules contraintes d’être fixées par l’IA au cours du premier trimestre pour l’année scolaire en cours. Pour le SNUipp-FSU 86, comme pour le choix d’organisation des rythmes scolaires, encore un texte qui fait semblant de prendre en compte l’avis des équipes mais qui n’est qu’un leurre.

En conséquence, l’IA refuse de modifier son intitulé de demi-journée de solidarité et indique qu’une feuille présentielle sera en place et que les collègues qui ont reçu une convocation et qui ne seront pas présent-e-s, s’exposent potentiellement à 1/30ème de salaire retiré !!! Le SNUipp-FSU s’est indigné face à ces menaces, que l’IA appelle plutôt "risques" car "potentielles" et dépendant de la volonté de la Rectrice, car perdre 1/30ème de son salaire pour un temps imposé en plus où l’on n’est pas rémunéré, même pas reconnu dans les 108h qui est pourtant un fourre tout administratif, cette "solidarité" est tout simplement injuste et inefficace. De plus, il faut ne pas s’y tromper, cette formation " évaluation " inter degré servira surtout à l’administration à faire accepter l’idée de " compétences " aux enseignant-e-s du 2nd degré en comptant sur les échanges avec les enseignant-e-s du 1er degré.

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, l’IENA a précisé que la 2ème demi-journée de solidarité était prévue pour la fin d’année scolaire pour préparer un avenant à nos projets d’école ...

Pour le SNUipp-FSU 86 , cet évènement est l’étincelle qui fait déborder le vase de notre temps de travail ! Stop au travail non reconnu ! I

l faut que la ministre ouvre des discussions sur la redéfinition du temps de travail des PE français en vue de le réduire. Pour obtenir ces négociations, le SNUipp-FSU incite les équipes à s’engager dans l’action " Stop APC ". Nous vous proposons un nouveau 4 pages sur ce sujet avec les réponses à une majorité de vos questions : http://86.snuipp.fr/spip.php ?article3142

Directeur/trice et M@gistère : l’IA a exempté les directeurs/trices de M@gistère pour cette année 2016/17 pour leur permettre de dégager du temps et faire face aux problématiques de sécurité ( PPMS, exercices à mettre en place ...) voir lien. Le SNUipp-FSU a profité de ce temps de cette rencontre pour lui faire remonter que les directeurs/trices ne bénéficiaient pas vraiment de temps dégagé car certains IEN en profitaient pour imposer d’autres temps de réunion. L’IA a paru surpris de cette info et nous a indiqué qu’il allait redonner la consigne à ces IEN de ne pas utiliser ce temps à d’autres tâches. Si vous rencontrez ce genre de situation, n’hésitez pas à nous le faire remonter.

 

3271 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 86, 16 Avenue du Parc d’Artillerie 86034 Poitiers

Tel : 05 49 01 36 71 Fax : 05 49 01 68 22

Email : snu86@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp & FSU 86 , tous droits réservés.