www.snuipp.fr

SNUipp & FSU 86

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : METIER - ECOLE  / Organisation de la semaine scolaire et temps de travail 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 juillet 2017

Passage à 4 jours en Vienne rentrée 2017 : 4 demandes acceptées sur 7 !

Depuis la parution du décret Blanquer le 28 juin, il est possible de demander à ne plus travailler sur 9 demi-journées, mais sur 4 jours ( Lundi, mardi, jeudi, vendredi) . L’IA de la Vienne avait indiqué en CDEN le 28 juin que les demandes devaient remonter avant le 7 juillet pour la rentrée 2017.

Lors de la CAPD du 11 juillet, un bilan des demandes a été effectué par l’IENA. 7 communes et conseils d’école ont demandé à passer à 4 jours de classe de 6h.

- 4 demandes ont reçu un avis favorable de l’inspection : Archigny, Château Garnier, Oyré, Vaux/Vienne. Le SNUipp-FSU 86 a demandé que l’ensemble des demandes de modifications de temps partiel des collègues concernés soient acceptées. L’administration n’a pas eu le temps encore d’étudier ces demandes.

- 3 demandes refusées : RPI la Chapelle Bâton - Jousse - Payroux - St Romain, La Trimouille , RPI Usseau - Leigné s/ Usseau - Vellèches. La raison ? les conseils d’école et les municipalités étaient d’accord ... mais l’IA bloquerait la décision au regard des transports scolaires !!!! Des marchés auraient été déjà signés pour l’année 2017/2018 avec les transporteurs, ce qui empêcherait la modification demandée par l’ensemble de la communauté éducative. Le SNUipp-FSU a dénoncé cette situation inadmissible !!! Comme le SNUipp-FSU l’a dit en 2013, ce n’est pas aux écoles de s’adapter aux transports et mais le contraire ! Ce refus laisse certains enfants faire quasiment 1h1/2 de transport pour 2h15 de classe le mercredi matin !!! Le SNUipp-FSU 86 a envoyé une lettre aux 4 députés du département en ce sens.

A lire aussi :

- liste des écoles de la région Poitou-Charentes passant à 4 jours

- retrouvez l’ensemble des rythmes scolaires des écoles à la rentrée sur ce lien

Courrier envoyé aux 4 députés de la Vienne par le SNUipp-FSU 86 le 13 juillet 2017

Monsieur le Député ... ,

Le nouveau gouvernement a mis en place des nouvelles dérogations au décret sur les rythmes scolaires qui permettront à certaines communes de fonctionner sur 4 jours.

Le SNUipp-FSU, le syndicat majoritaire des professeur des écoles, a voté en " pour " ces nouvelles dispositions. Bien qu’attaché au bien fondé de travailler prioritairement sur 5 matinées, la réalité du terrain montre que l’organisation d’écoles le mercredi matin dans certaines communes créent plus de "dégâts" que cela n’apporte d’améliorations pour la réussite des élèves. En effet, dans certains RPI en secteur rural, les élèves, dès l’âge de 3 ans, effectuent quasiment autant de temps de transport que de temps de classe le mercredi matin ! Il y avait donc nécessité à permettre des dérogations, là où l’ensemble de la communauté éducative (collectivités, parents, enseignants) ne jugerait pas l’organisation sur 5 jours satisfaisante.

Or, cette possibilité pourtant ouverte depuis la publication du décret "Blanquer", le 28 juin, n’est pas possible partout en Vienne pour cette rentrée 2017.

En effet, 3 communes ou SIVOS (RPI la Chapelle Bâton - Jousse - Payroux - St Romain ; La Trimouille ; RPI Usseau - Leigné s/ Usseau - Vellèches ), sur les 7 qui ont demandé la dérogation sur 4 jours à la rentrée prochaine, se sont vues notifier un refus par Monsieur l’Inspecteur d’Académie. Et cela, alors que l’ensemble des parents, élu-e-s et enseignant-e-s s’était prononcé majoritairement en " pour " et que la procédure administrative avait été respectée. La raison annoncée, par Monsieur l’Inspecteur d’Académie de la Vienne, est que la région n’autorise pas les modifications de transports scolaires pour la rentrée prochaine. Des marchés ont été déjà signés pour l’année 2017/2018 avec les transporteurs scolaires et il ne serait pas possible de revenir sur ces accords. Pour le SNUipp-FSU, cette réponse n’est pas entendable. Comme le SNUipp-FSU l’a dit en 2013 avec la mise en place du décret Peillon, ce n’est pas aux écoles et aux élèves de s’adapter aux transports scolaires, mais le contraire ! Si on peut comprendre les impératifs des transporteurs scolaires, notamment en terme de gestion de leurs personnels et de leurs matériels, au regard du faible volume de communes impactées par cette réforme à l’échelle de notre département pour la rentrée prochaine, ce blocage de principe ne peut se justifier. Ces changements ont bien lieu dans les autres départements, comme en Creuse où 70% des écoles vont changer de rythme scolaire ou dans les Hautes-Alpes avec 84% des communes concernées, il n’est donc pas entendable qu’en Vienne cette nouvelle mesure gouvernementale ne puisse se concrétiser.

Le SNUipp-FSU de la Vienne vous sollicite donc pour soutenir la demande de ces communes ou SIVOS et permettre ainsi l’application d’une décision effectuée à l’unanimité et dans les règles, comme le permettent les textes.

Veuillez croire, Monsieur le député, en notre profond attachement au service public d’éducation.

Matthieu Menaut, secrétaire départemental du SNUipp-FSU de la Vienne

Réponses :

- M. Nicolas Turquois, Député de la Vienne , 4ème circonscription - 21 juillet

Bonjour M. Menaut,

J’ai bien pris connaissance de votre demande d’aménagement des transports scolaires pour les sept communes de la Vienne souhaitant une dérogation pour organiser la semaine scolaire sur 4 jours.

Sur ce dossier, compte tenu du faible nombre d’écoles maternelles et élémentaires de l’Académie de Poitiers (9%) ayant fait ce choix pour la rentrée prochaine, je suis au regret de vous informer que je rejoins en tant que député la position de l’Inspecteur d’Académie.

En effet, je considère comme lui qu’accepter ces aménagements, c’est remettre en cause l’organisation générale et le bon fonctionnement du transport scolaire de zones entières.

Je reste à votre disposition pour tout échange relatif aux questions d’enseignement en maternelles et primaires.

Cordiales salutations

 

10000 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 86, 16 Avenue du Parc d’Artillerie 86034 Poitiers

Tel : 05 49 01 36 71 Fax : 05 49 01 68 22

Email : snu86@snuipp.fr


©Copyright 2006 - SNUipp & FSU 86 , tous droits réservés.