SNUipp & FSU 86
http://86.snuipp.fr/spip.php?article3728
Carte scolaire : alerte sociale déposée par le SNUipp-FSU 86 !
mercredi, 7 février 2018
/ SNUipp 86

Carte Scolaire 2018 Le SNUipp-FSU 86 vient de déposer une alerte sociale !

Le SNUipp-FSU 86 vient de déposer une alerte sociale auprès de l’IA de la Vienne concernant la carte scolaire 2018. Cette alerte sociale précède un préavis de grève qui sera déposé du 27 février au 29 mars. Ce préavis de grève permettra aux équipes de se mobiliser si nécessaire pendant les opérations de carte scolaire ( GT le 1er mars, CTSD le 5 mars, CDEN le 20 mars (repli le 28 mars) ) .

Les motifs :
- Pour une baisse significative des effectifs par classe
- Pour le maintien et la généralisation du dispositif « plus de maîtres » ;
- Pour une dotation spécifique pour le dédoublement des CP en REP et CE1 en REP+ ;
- Pour ouvrir les classes et les postes particuliers (remplaçants, Rased, conseillers pédagogiques ...) nécessaires au bon fonctionnement du service public d’éducation pour la rentrée 2018 ;
- Pour le maintien d’un service public d’éducation de proximité.

Pour rappel, la Vienne devra trouver potentiellement au moins 24 postes pour la rentrée prochaine car :
- dotation de la Vienne pour 2018 : 0 postes
- postes à ouvrir pour le dédoublement en éducation prioritaire en 2018 : 20 postes
- postes liés au gel de postes pour les ouvertures en CP en REP+ en 2017 : 4 postes

Les pistes évoquées par le Rectorat sont pour l’instant la suppression de 12 postes de PDMQDC (sur les 18 de la Vienne) et les fermetures de classes dans les endroits qui perdent des effectifs.

Au regard de ces chiffres, pour le SNUipp-FSU 86, le gouvernement actuel ment quand il annonce au travers de son ministre de l’éducation : " Mon souci, c’est d’avoir une école primaire qui ait les moyens d’être à la hauteur des enjeux. » La « première priorité », « c’est l’école primaire » " .

Pour le SNUipp-FSU, à cette rentrée, les moyens alloués ne permettront pas de baisser les effectifs sur l’ensemble du territoire, ni de créer des postes particuliers (remplaçants, Rased, conseillers pédagogiques, UPE2A ... ) indispensables à la bonne marche de notre système éducatif.

Pour le SNUIpp-FSU, cette rentrée fera encore une fois mentir le président de la République qui avait annoncé : "Les territoires ruraux ne peuvent plus être la variable d’ajustement. Il n’y aura plus aucune fermeture de classe dans les zones rurales." L’ Association des maires ruraux de France a d’ailleurs fait un communiqué en ce sens : http://www.amrf.fr/Presse/Communiqu%C3%A9s/tabid/1225/ID/1151/23-janvier—EDUCATION.aspx

Le SNUIpp-FSU défend un maximum de 25 élèves par classe (#Pasplusde25) et un maximum de 20 en Éducation Prioritaire (#Pasplusde20enEP).

Nationalement le SNUIpp-FSU dénonce le budget 2018 depuis son annonce, et un communiqué intersyndical SNUIpp-FSU, SE-Unsa et SGEN-CFDT publié ce lundi 5 février dénonce cette situation : Rentrée 2018 : des conditions d’enseignement dégradées en préparation [https://www.snuipp.fr/actualites/posts/rentree-2018-des-conditions-d-enseignement-degradees]

Le SNUIpp-FSU 86 appelle l’ensemble des écoles à faire remonter leurs effectifs en remplissant l’enquête carte scolaire sur ce lien : http://86.snuipp.fr/spip.php ?article3596 [http://86.snuipp.fr/spip.php?article3596]

Le SNUIpp-FSU 86 appelle l’ensemble des collègues à se mobiliser pour défendre la situation de leurs écoles et leur permet , grâce à ce préavis, de pouvoir aller jusqu’à la grève si nécessaire. Le SNUipp-FSU 86 vous tiendra au courant des modalités pour se mobiliser. Une conférence de presse du SNUipp-FSU national aura lieu ce jeudi 7 février.

©Copyright 2006 - SNUipp & FSU 86 , tous droits réservés.